Test de l’imprimant 3D Vertex K8400: premier bilan

Alors, cette imprimante 3D Vertex K8400? Au final, elle vaut quoi? Voici donc mon premier bilan détaillé.

Données techniques

Constructeur: Velleman

Prix: 699.-

Volume d’impression: 200 x 200 x 190 mm

Résolution: de 0.05 à 0.2 mm

Diamètre du filament: 1.75 mm

Seconde tête d’impression en option

Site de l’imprimante: http://www.vertex3dprinter.eu/

 

Construction

La construction est annoncée sans soudure. Tous ceux qui ont auparavant construit une K8200 apprécieront! J’ai néanmoins dû sortir à deux reprises le fer à souder: une fois pour étamer les fils du câble d’alimentation 230V (j’ai remplacé le câble EU fourni par un câble CH prélevé sur un vieil ordinateur) et pour réparer un fil arraché d’un ventilateur. Rien de dramatique, donc.

Les instructions ne sont qu’en anglais, mais chaque étape est richement illustrée et les indications sont toujours précises. Je n’ai trouvé qu’une erreur (à ma connaissance, il n’est pas indiqué à quel moment serrer les vis des moteurs). Au final, le montage ne pose pas de problème particulier, à condition d’être très méticuleux et organisé pour ne pas perdre le grand nombre de pièces. Pour ma part, j’ai opté pour la solution de les laisser dans leurs sachets. Ceux-ci sont soigneusement numérotés. Certains utilisateurs ont eu des pièces manquantes. Cela n’a pas été mon cas. Un bon point: chaque étape commence par la liste des pièces. Il suffit de passer la souris sur le nom de la pièce pour savoir dans quel sachet elle se trouve.

1418159080_thumb.jpeg

La principale difficulté réside dans l’appréciation des instructions du genre « serrez fermement », « doit se déplacer librement »… Dans les faits, les vis du châssis ne doivent pas être trop serrées afin de permettre le jeu nécessaire pour que les axes puissent ensuite se déplacer librement.

Le câblage ne pose pas de problème non plus. Par contre, il y a une grande différence entre l’imprimante présentée sur le site de Velleman et celle que nous construisons… comparez les câbles:

VFRONT
La publicité: les câbles sont noirs, fins et militairement alignés!

Et voici la réalité:

La réalité est plus... colorée...
La réalité est plus… colorée…

Un point délicat du montage réside dans l’alignement des axes. Or, une solution toute simple a été développée par un membre de la communauté:

vertex_xycarriage_cal_help_preview_featured

Grâce à cela, l’alignement s’est déroulé sans le moindre problème!

La durée de construction est d’environ 8 à 10 heures pour une personne adroite et 12 à 14 heures pour les autres. Ceux qui ont déjà construit une imprimante 3D seront naturellement avantagés: ils connaissent les points particulièrement importants et comprennent la structure de l’imprimante.

 

Logiciels

Velleman annonce l’imprimante comme étant « Repetier – CuraEngine – Slic3r (RepRap compatible) ». On peut donc s’attendre à un support Mac OSX, tout comme c’était le cas pour la K8200. En réalité, seul Windows est supporté. Velleman argumente qu’ils utilisent la dernière version de Repetier-host pour Windows, utilisant Cura comme slicer. Or, la version Macintosh est très en retard. C’est un peu léger comme argument, dans la mesure où Cura tourne parfaitement sur Mac et fonctionne parfaitement avec la K8400! Il suffit de fournir un fichier de configuration. Heureusement, la communauté s’en est chargée. A partir des valeurs de configuration, j’ai affiné mes réglages. Mon fichier de configuration pour Cura est disponible ici: K8400_Cura_config.ini

Pour la mise à jour du firmware, la version Arduino pour Mac fonctionne parfaitement. Bref, même si Velleman ne le supporte pas directement, la K8400 est 100% compatible Mac!

Pour l’impression, tout se passe avec un module stand-alone. On envoie le fichier G-Code créé par le slicer sur une carte SD, qu’on introduit ensuite dans le module. Son fonctionnement est simple et classique.

 

Mécanique

Mécaniquement, la K8400 est similaire à l’Ultimaker, si ce n’est que le bois est remplacé par le plastique.

ultimaker

Le plastique de la K8400 a l’avantage de ne pas travailler ni d’être sensible à l’humidité, par contre, on perd sans doute la souplesse pour les ajustements mécaniques.

DSC02952

Le point faible de la K8400 se situe au niveau des poulies des axes: en aluminium, avec une gorge trop fine et donc un filetage trop court et fragile. Si on ajoute à cela des vis pointues, il n’y a qu’un petite partie du filetage utilisé, qui finit vite par lâcher. J’ai résolu le problème en utilisant une vis M4 issue d’un support de disque dur pour réparer la chose. Velleman va proposer de nouvelles poulies avec deux pas de vis et des vis plates.

GgMsVe4

C’est du bricolage, qui devrait tenir le temps qu’ils nous trouvent une solution durable. Le problème est que Velleman, au lieu d’utiliser des poulies standards (16 ou 20 dents), utilise une poulie à 19 dents, sans doute faite sur mesure… donc des frais importants.

Un autre point problématique: le bruit! Les ventilateurs utilisés sont bruyants, en particulier le ventilateur principal de la tête, qui émet en plus des bruits mécaniques. A ce stade, je n’ai pas assez de recul pour identifier si un bruit est signe d’un problème ou s’il est normal.

Enfin, je trouve étrange la tige filetée de l’axe Z, dont l’une des extrémités est laissée libre. Ça ne me plaît pas et cela engendre des vibrations. Un  membre de la communauté propose déjà une solution.

IMG_8243_preview_featured

J’ai donc commandé une poignée de roulement à billes en Chine…

Enfin, il reste le problème de l’absence du lit chauffant, remplacé par une feuille BuildTak fragile (voir l’article précédent). Je l’ai pour le moment avantageusement remplacé par du scotch bleu, qui fonctionne très bien avec du PLA.

Mis à part ces points, mécaniquement parlant, l’imprimante est très bien conçue et semble plutôt solide. J’apprécie en particulier les deux poignées de chaque côté qui facilitent le déplacement de l’imprimante. Il est vrai qu’on ne sait jamais où prendre certaines imprimantes. Ici, on ne se pose même pas la question.

 

La communauté

La grande force de la K8200 est sa communauté, qui interagit sur le forum officiel de Velleman et qui propose une très grosse quantité de modifications et d’améliorations sur Thingiverse. C’est l’avantage de l’open source

La K8400 est annoncée comme utilisant des logiciels open source. Elle n’est pas elle-même déclarée comme telle. je vais devoir éclaircir encore cela. La communauté, par contre, répond présente. Sur le forum de Velleman, elle s’en donne à coeur joie avec des astuces, des partages d’information, et de l’aide pour les nouveaux venus dans le monde de l’impression 3D. Si l’anglais domine, le forum accepte aussi le français. Un bon point au support technique de Velleman qui répond en général rapidement et participe activement à la vie de la communauté; et cela sans langue de bois.

Soyons clairs: la K8200 est une base excellente pour la bidouille. On peut la transformer en imprimante à chocolat ou en CNC. Ce n’est pas le cas de la K8400. Néanmoins, de nombreux projets sont déjà apparus sur Thingiverse. J’ai déjà imprimé des supports pour installer un éclairage à LED RGB Ikea.

DSC03013

Une autre modification, qui sera indispensable, sera de remplacer les supports de bobine. En effet, celles de Velleman n’acceptent que des bobines avec un orifice de plus de 5cm de diamètre. Une solution pour des bobines avec un trou plus petit existe déjà.

 

Conclusion provisoire

Après quelques heures d’utilisation et quelques impressions, je suis épaté par la qualité et la finesse, même avec une hauteur de couche de 0.2 mm. Un autre point intéressant est la rapidité d’impression. Pour 699.-, la K8400 est une excellente imprimante: très bonne qualité d’impression, montage relativement simple et surtout possibilité pour 120.- d’ajouter un second extrudeur. Le particulier se fera plaisir en construisant cet impressionnant jeu de Lego et en affinant la qualité d’impression par l’expérimentation. Les écoles vont trouver une bonne alternative à l’Ultimaker, utilisant du filament standard et bon marché. Je la pense aussi moins fragile à l’utilisation que l’Ultimaker ou qu’une Replicator. Mais cela, seul l’avenir nous le dira. Un des points intéressants pour les écoles, c’est qu’elle peut parfaitement être construite par des élèves, sous supervision d’un enseignant.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

37 réflexions au sujet de « Test de l’imprimant 3D Vertex K8400: premier bilan »

  1. Merci pour cette review… je suis assez motivé pour en commander une :o) j’hésitais entre :
    – Printrbot Simple Metal construction solide et rigide mise à niveau auto – 599 $ plus port
    – Ultimaker Original Plus (nouveau Z et heatbed) la référence pour les maker … – 1195 euro plus port
    – Ultimaker 2 belle qualité d’impression, heatbed, … – 1895 euro plus port
    – Zortrax m200 très belle qualité d’impression « out of the box », par contre closed source 🙁 – 1595 euro plus port
    – k8400 construction similaire à l’Ultimaker mais sans le bois :o) – 699 CHF

    1. Bonjour,

      Si j’en avais les moyens, sans hésiter: Ultimaker 2! L’Ultimaker Original + est intéressante aussi, mais j’avoue ne pas aimer cette construction en bois.

      Je soupçonne la K8400 de ne pas être open source. Par contre, elle utilise des logiciels open source.

      1. Bonjour Frédéric, je viens de monter ma Vertex K8400 cela c’est plutôt bien passer par contre j’ai une question j’utilise Cura sous Mac osx j’ai voulu importer le fichier dual.ini (j’ai deux têtes) que vous mettez à dispo et impossible de l’importer il est griser dans l’explorateur de même sous PC, si vous pouvez m’aider, en vous remerciant par avance, merci de votre réponse.

  2. Effectivement l’Ultimaker 2 était mon premier choix mais le prix est assez dissuasif pour une première expérience avec l’impression 3d… (à mon avis bien trop élevé par rapport au matériel)

  3. L’Ultimaker 2 est quand même la référence. Je pense que le prix est justifié par la qualité des matériaux utilisés et par le fait que l’imprimante est déjà montée. Maintenant, si j’ai choisi des imprimantes à monter soit-même (la K8200 et la K8400), c’est parce que je pense que le meilleur moyen de maîtriser une technologie, c’est de mettre les mains dans le cambouis. J’ai plus appris en essayer de faire fonctionner, calibrer, réparer, améliorer mes imprimantes qu’en utilisant une imprimante toute faite. Donc si votre objectif est de vouloir découvrir par le menu l’impression 3D et que vous n’êtes pas trop maladroits de vos mains, je pense quel K8400 est une excellente alternative. Mais il faut vous attendre à des larmes, de la sueur et du sang! Pour ma part, j’ai constaté l’effondrement du prix des imprimantes 3D. Le marché sera bientôt prêt à proposer des imprimantes d’excellente qualité à des prix très raisonnables. D’ici là, j’ai du plaisir à bidouiller dans mon coin et à acquérir des nouvelles compétences en construisant moi-même mes imprimantes.

  4. instructions ne sont qu’en anglais Zut – encore ce jour 26-02-2015 ?
    sur le point d’acheter la K8400 mais ce passage me chiffonne – je parle le chinois, le russe, le polonais, l’espagnol, l’italien, le panaméen, l’hondurien, le créol mais pas l’anglais ( riez avec moi ! )
    toujours pas en français ?
    merci d’avance

    1. Si vous avez un problème de compréhension, n’hésitez pas à me demander. Je vous donne volontiers un coup de main. Je parle mal l’anglais, 20 mots de polonais, 10 de russe, 3 d’italien (pizza, gelata, spaghetti), 2 d’espagnol. Mais avec ça, on arrive à se débrouiller. La documentation est certes en anglais (de base), mais richement illustré. Pour les doutes, n’hésitez pas à me contacter: barzi at mac . com.

  5. Bonjour
    Heureux de découvrir une réponse qui apporte le sourire ( comme j’aime également pratiquer )
    Mon fils bien plus instruit que moi en informatique m’a présenté le petit cousin de Google qui fait des traductions de pages entières sans se fatiguer Donc c’est parfait même si se n’est pas du 100 %.
    .Je vous remercie Frédéric

  6. Hello,

    Rectification à faire : le volume d’impression est de 180cm en largeur et non pas 80…

    Sinon, je suis un débutant de chez débutant en matière d’impression 3D (mais pas en 3D) , et après l’avoir montée et fait quelques impressions 3D, je la recommande.
    Le fait de monter son imprimante fait que l’on comprend très bien le fonctionnement et on la connait sur le bout des doigts en plus de la fierté ressentie :o)
    Le montage est très ludique et agréable grâce au guide de montage.
    La partie que j’ai trouvée la plus délicate est le réglage/alignement des rampes pour que la tête coulissent dans les axes X et Y correctement et jusqu’au bout.

    Elle fait un peu de bruit à l’impression mais je n’ai aucune comparaison possible avec les autres imprimantes…

  7. Bonjour Frédéric
    Ma K8400 est arrivée hier samedi très bien emballée parfait ( pratiquement non déballée )
    1) Question n’est ‘il pas possible de remplacer l’alimentation d’origine par une plus puissante ?( que je possède ) au lieu d’en ajouter une pour le lit chauffant ? . . . . ce qui éviterait de placer un power expandeur.
    2) Bien que Velleman n’a pas prévu de lit chauffant, y à t’il un branchement tout de même prévu pour la sonde du lit chauffant sur la platine électronique ?
    je n’ai pas trouvé de plans englobant la thermistance avec un power expandeur
    D’avance merci bon dimanche ( ne regarderai réponse que demain )

  8. Bonjour
    OK, merci, je ne connaissais pas ce forum ( malheureusement pour moi à 95% en anglais )
    OK également les sujets traitant du lit chauffant de la K8400
    Je suis parti du principe que j’allais changer l’alim générale de l’imprimante par une plus forte pour ne pas avoir ce Power Supply. Donc je ne ferai pas le montage que vous préconisez à cette adresse
    . http://mitic.education/?tag=k8400
    , la carte de la K8400 gérant ce lit chauffant comme vous me l’enseignez.
    ————————-
    J’ai commencé le montage de l’ossature ( tout ce qui est en plastique )
    Je suis extrêmement déçu de découvrir une technologie de bricoleur !
    Des vis sur du plastique sans rondelles plates il n’n manque que 180 ?
    Des vis que l’on préconise de monter dans un certain sens pendant que l’inverse rend les écrous prisonniers dans les coins en plastique qui, positionnés ainsi permettrai de serrer les vis avec une seule clé 6 pants. Et qui en plus donne un aspect un peu plus riche à l’ensemble, les tête de ces vis étant plus présentables que les écrous auxquels dépasse le bout de la vis
    Des coins en plastique injecté dans une matière trop molle. . impossible de serrer sans déformation des coins qui s’ouvrent lamentablement.
    Des coins qui n’auraient pas du avoir des trous ouvert, ce qui leurs donneraient bien plus de rigidité
    Des coins qui au lieu d’avoir des trous ronds ouvert, auraient du être hexagonaux pour recevoir les écrous bien prisonnier des coins
    Je dois aussi parler de la fixation des quatre pieds en diamètres 5 millimètres sans rondelle de fort diamètre extérieur pour donner une rigidité a ces quatre supports. J’ai du, en plus d’utiliser quatre rondelles de fort diamètre pour le dessous, confectionner 4 rondelles en forme de V pour l’intérieur, les tiges filetées, les pieds étant bien trop prêt des flasques composant les faces.
    Pour finir, j’aimerais bien savoir a quoi servent les N° collés sur les paquets de pièces, ne retrouvant rien à ce sujet dans la notice de montage . . . et pour parler des vues de cette notice, elles ont été prises de bien trop prêt.
    Comme vous pouvez le voir j’ai perdu le sourire que j’arborais lorsque le facteur m’a remis le colis
    A titre indicatif j’ai acheté 500 rondelles de diamètre 5 millimètres pour 3€,42
    Le niveau technologique très faible des concepteurs de cette bécane ne m’inspire pas grand confiance pour la suite de ce montage.
    Je garde la copie de ce document bien au chaud dans mon ordi pour sans doute devoir le compléter au fur et à mesure de la construction.

    Merci à vous qui ne pouvez rien à mon désappointement

  9. bonjour ,

    je rencontre un probleme avec ma K8400 . message erreur sur l’ecran  » MIN TEMP  » et j’ais aussi un probleme sur l’axe Y il ne viens pas completement en avant ( coter porte ) il s’arrete a la moitier .

    merci de votre aide car je ne trouve pas de solution vu que c’est ma premiere imprimante .

      1. Bonjour,

        J’ai répondu par mail, les deux problèmes sont réglés. C’était bien le firmware pour double extruder (débile de fournir la carte avec ce firmware alors qu’on commence presque tous avec un seul extruder). Pour l’axe Y, voici ce que j’ai répondu:

        Pour l’axe Y, lors de la mise en place de la tête d’impression (http://manuals.velleman.eu/article/16-mounting-the-printhead-16.html), on vous indique une distance de 33.6 et de 32.8 entre les pièces de plastique au bout des tiges métalliques:

        Dans la réalité, la distance est un petit peu plus grande. J’ai donc procédé comme ceci: j’ai suivi scrupuleusement les instructions de Velleman. Une fois la tête et les tiges en place dans le châssis, et juste avant de fixer les courroies, j’ai tapoté délicatement avec un petit marteau ou une clé à molette les pièces au bout des tiges, afin de les écarter petit à petit, jusqu’à ce que la tête puisse se déplacer presque sans force. Faites-le avec délicatesse!!!!

        Les axes doivent vraiment pouvoir coulisser presque sans résistance. N’hésitez pas à mettre un peu d’huile de machine à coudre sur les graisser.

  10. bonjour apres mise en route de ma k8400 impossible de trouver la connection pour changer le frimware …
    merci de votre aide.

  11. D’abords merci pour ce compte-rendu très complet et intéressant.
    Je suis actuellement en réflexion quant à l’achat d’une imprimante 3d. Plusieurs me font de l’oeil dont cette k8400. Une amélioration à lui apporter, selon certains, serait de la rigidifier. Je pense à un châssis métal, alu, acier galva Voir inox.
    Qqun a déjà fait cela ou connait un plan/fichier pour le faire svp?
    D’avance merci!
    Cdlt

  12. Bonjour
    Rigidificassions ? : non je ne pense pas qu’il faut aller jusque là dans les modife, bien que la mienne ne soit pas encore en marche
    La seule chose à faire, c’est de remplacer les 4 coins supérieurs ( les 4 angles du haut ) par des équerres plates en acier. J’ai placé ces 4 équerres à l’intérieur de la structure. Certes il faut percer (dans les équerres ) certains des trous et en tirer d’autres. Facile à tracer à l’aide d’un crayon feutre.
    Naturellement je conseille de monter l’ensemble de la machine avec les coins d’origine et en fin de montage procéder à cette modif.
    Nota ;c’est le haut de cette machine qui doit être le plus rigide d’où cette éventuelle modif à faire. ( 8 équerres dans un commerce de bricolage = 5,60 euros
    J’ai également renforcé la fixation des 4 pieds par 4 rondelles misent en forme ( à l’intérieur ) et 4 normales pour le dessous.
    Pour ce qui est des vis des poulies, elles ne sont plus pointues et tout est parfait de ce coté là même si , j’avais été le concepteur de cette machine le diamètre qui supporte la vis eut été plus important.

  13. Lors du montage, j’ai vraiment eu un doute sur la rigidité de l’ensemble, surtout qu’auparavant, je travaillais sur une K8200 avec sa structure en aluminium. Au final, sans équerre, tout fonctionne bien. La structure est suffisamment rigide, au point que ma Vertex fait toutes les semaines deux voyages de 50 km dans le coffre de ma voiture, sans que je doive la rerégler ou recalibrer à chaque fois. J’ai même relâché un petit peu le serrage des écrous qui fixent le châssis, afin d’avoir juste la souplesse nécessaire pour permettre à la tête de se déplacer librement sur ses axes, de bout en bout.

  14. OK pour la rigidité. Il faut être gonflé pour transporter l’imprimante comme tu le fais ! mais si pas de détériorations, c’est que ça rigidité est plus que satisfaisante.
    Pour mes équerres acier , c’est mon passé de créateur en électromécanique qui a toujours fait que si un calcul me donnait par exemple une épaisseur de 8 millimètres alors je fabriquais avec du 10 ( pendant que maintenant on emploierait du 6 ! ).
    Je vais bientôt passer auxxxxxx réglagessssss et ça , j’appréhende.
    Bonne Pâques . . . jmF

    1. Pour les réglages, je vais bientôt publier un petit tuto. Je vais aussi lancer un wiki sous http://imprimante3d.education pour centraliser les connaissances des collègues, ainsi que les miennes.

      Pour le transport, je n’ai pas trop le choix. Bien que ce soit une imprimante achetée à titre privé, je l’utilise à chaque fois que j’ai besoin de faire une démonstration dans une école. Et je l’utilise aussi dans notre makerspace scolaire afin de suivre avec les impressions des élèves. Donc elle est sans arrêt sur la route. Maintenant qu’on a une Ultimaker 2 à l’école, elle pourra se reposer. J’ai aussi choisi la K8400 pour cela: si je suis capable de la monter, je suis capable de la réparer. Et le fait que Velleman est en Belgique et pas en Chine et qu’il est ainsi capable d’envoyer n’importe quelle pièce de rechange en peu de temps a aussi joué un rôle.

  15. Sur un autre forum, le possesseur d’une K8400 à réalisé un wiki que j’ai regardé. . . mais ce genre d’écriture, ce genre de conseils n’est pas de mon âge (78 très bientôt ) je n’y comprend rien et ne vois pas par ou il faut commencer pour attaquer les réglages.
    http://3dprinting.forumactif.org/f14-velleman-vertex-k8400-aide-conseils

    Par contre j’ai trouvé pour une autre marque de 3D, des explications qui vont sans doute me faire démarrer les réglages. Je pense que c’est ce genre de tuto qui touche le plus grand nombre de personnes.

    http://www.tobeca.fr/produits-2/tobeca/ressources/
    il y a également des traductions en français a apporter dans REPETIER que je vais réaliser
    J’ignore si tout ce descriptif de réglage pourra m’amener à la réussite mais je pense que je vais démarrer avec ces explications qui sont dans un langage que je connais ( et de rire ).
    De toutes manières j’irai regarder : http://imprimante3d.education en espérant également m’inspirer de ton tuto
    Bonne journée

  16. Bonjour,

    Bonne machinen très bon rapport qualité prix mais par contre service après vente nul !!!! pas de pièces dispo? Un driver de moteur à chauffé et vertex n’est même pas capable de me le remplacer rapidement, j’attends depuis bientôt 3 semaines!!!!!!
    Pourtant ils clament avoir vendu 18 000 machines!!!! Comment est-ce possible de négliger ce point.
    Si pas de réponse, je demande le remboursement en garantie qui par loi Europe couvre 2 ans.

  17. Bonjour

    J’ai eu les mêmes réflexions pour ce qui est du montage, par contre mon montage a duré 4 fois plus longtemps que ce que vous décrivez et surprise mon soucis a été une carte mère qui m’a lâchée lors de ma première mise en service et en plus dans cet interval les plastics marron qui supportent les tête d’extrusion on fondu … Si bien que j’ai eu des contacts répètes avec mon fournisseur Suisse et j’attend depuis leur envois des pièces en remplacement sous garantie
    Pourtant j’ai suivi leurs instructions au montage et à l’initialisation … Bref je suis déçu car n’ayant aucune expérience sur ces imprimantes 3D j’étais persuadé que ce serais facile de l’utiliser cet appareil
    Si jamais dès que je reçois les pièces en échange si quelqu’un peut m’aider à démarrer
    Cette machine ce serais top
    Bien amicalement
    Jluc

  18. SVP prière de donner les bonnes cotes de maxi exécution avec la K8400
    Ce n’est pas 80 / 200 180 mais 200 / 200 / 180
    je vous recopie:
    Alors, cette imprimante 3D Vertex K8400? Au final, elle vaut quoi? Voici donc mon premier bilan détaillé. Données techniques Constructeur: Velleman Prix: 699.- Volume d’impression: 80 x 200 x 190 mm
    Velleman n’est heureux de voir cela
    JMF

  19. Bonjour,
    J’ai deja remplacé 3 fois la piece qui permet de guider le fil jusqu’à la buse. Je ne sais pas si la sonde est défectueuse ou si il y a un problème avec le refroidissement du guide.
    Les impressions sont granuleuses…
    Combien de temps faut-il à la buse pour arriver à 200 deg ?, car en ce qui me concerne je suis obligé de réduire la vitesse des ventilateurs pour arriver  » péniblement » à 190 deg.
    Merci

  20. Bonjour à toute et à tous,
    Imprimante trop sensible au réglage de tension des courroies (ça veut dire quoi une bonne tension de courroie !!!)
    Les moteurs forcent beaucoup trop pour déplacer ces jeux de 3 courroies
    les courroies moteur et axe se cotoîent et engendrent des frottement inutiles, il devrait y avoir une double poulie crantées.
    Nous ne sommes pas encore arrivé à une situation stable , lors d’une impression un saut de pas en X ou Y survient (plus souvent en Y).

    J’ai actuellement en fonctionnement une REPRAP PRUSA I3 avec lit chauffant qui fonctionne de façon plaisante pour un investissement de 300€.

    A j’oubliais le plateau chauffant cela est quasi indispensable pour le ABS.

    merci

    je vais tenter de relâcher un peu le chassis pour avoir un déplacement plus fluide

  21. Bonjour,

    J’ai un problème de réglage de mon axe Z je pense avoir effectuer tous les réglages à faire d’ailleurs quand je fais une remise à zéro des axes tout ce passe bien l’imprimante se trouve à environ 0.15mm du plateau. Cependant quand je lance une impression ma tete vient taper le plateau et embouti le buildtack. Aurai je hommis un paramètre sur REPETIER ou aurai je mal réglé ma butée optique!?

    Merci d’avance

  22. Bonjour à toutes et tous et meilleurs voeux !

    Je suis l’heureux propriétaire d’une Vertex K8400 entièrement montée à ce jour mais je n’ai pas encore pu l’essayer car malheureusement l’écran LCD ne s’allume pas…
    J’ai pourtant vérifié toutes les connectiques qui sont correctement raccordées mais rien n’y fait 🙁

    Pouvez-vous m’aider svp ???

    Lorsque je la branche, seul les led rouges s’allument mais rien d’autre ne s’actionne.
    Est-ce normal ?

    Avez-vous déjà eu ce genre de cas ???

    Merci d’avance pour vos réponse et bon week-end.

  23. Bonjour,

    Je m’intéresse depuis peu aux imprimantes 3D et envisage d’en acheter une. Merci pour cet article, pour l’instant, la Vertex K8400 arrive en tête de liste ! Par contre, je n’arrive pas à trouver l’information, est-ce que la tête d’impression est en acier inoxydable ? J’ai lu que c’était nécessaire pour imprimer des objets en PLA qui seront en contact avec des aliments.

    Merci d’avance et meilleures salutations.

  24. Bonjour,
    Merci pour tout vaut informations sur cette imprimante, cela m’a donné envie et voila mon petit retour après mon achat!

    1. le chassis en plastique une fois monté qui n’est pas parfait au niveau écart même si on s’y met à deux pour l’assembler.

    2. petit conseil quand vous vous mettez à la monter prévoyez du temps et n’y passer pas 10 minutes à chaque fois!
    Déballer tous les sachets et les étaler.
    Laisser les visses dans les sachets plus facile de si retrouver!

    3. Configuration de la carte mère: d’origine l’imprimante est configurée pour deux têtes d’impressions, il faut la configurer pour une tête si vous l’acheter de base.
    Je suis sur mac version el capitain et impossible de mettre la mise à jour sur la carte mère pour lui dire qu’il n’y a qu’une seul tête, alors pour ceux qui vaudrait acheter regarder sur ce lien la compatibilité avec votre ordinateur: http://www.ftdichip.com/Drivers/VCP.htm

    Bonne impression
    Arnaud

  25. Bonjour!
    Le lien vers le fichier de configuration pour Cura est malheureusement brisé…
    Serait-il possible d’obtenir ce document malgré tout!
    Merci beaucoup (pour ça ET pour votre article détaillé!).
    Jean Eckard

  26. Bonjour les amis, je voudrais vendr3 mon imprimante 3D Vertex K8400, très peu utilisée et très bon état.

    Merci de me contacter sur mon numéro perso 06_64_66_64_54

    Cordialement

    Serigne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.