Ressusciter une découpeuse laser 40k chinoise

Episode 1

Début 2019, une connaissance avait acheté une découpeuse laser chinoise 4040, aussi appelle 40k. Il s’agit d’un modèle similaire à celui-ci:

Cette découpeuse a une surface de travail de 40 cm sur 40 cm, avec un tube laser de 50W. Son prix est un peu inférieur à 1’000 CHF. Sur les sites marchands chinois, il est précisé: « livraison gratuite »… mais bien souvent, cette livraison gratuite est dans le port maritime le plus proche… toutes les procédures de dédouanement et d’expédition vers la livraison définitive sont de la responsabilité du client…

Lors de la livraison, la découpeuse laser présentait un gros dommage dans un coin. Et le tube laser était cassé. De haute lutte, la personne qui avait commandé a pu obtenir un tube laser de rechange.

Entre-temps, cette connaissance a pris une excellente et onéreuse marque européenne (Trotec) et m’offert la laser chinoise. A moi de voir si je peux en tirer quelque chose. Cela fait donc 2 ans qu’elle est dans mon garage. Etant en train de réaménager mon garage en atelier (il s’agit de l’ancien local des pompiers… le garage est donc plus large et profond qu’un garage standard), c’est soit je remets en route la découpeuse, soit le l’élimine. Je suis en vacances et il pleut. Donc je vais tenter de sauver cette découpeuse. Avant de commencer, je précise que j’ai déjà une bonne expérience de base dans l’usage et l’entretien de découpeuses laser. Une découpeuse laser représente un danger… mais nous y reviendrons.

Première étape: j’ai construit un établi sur roulettes freinées pour l’accueillir. Le but étant de pouvoir déplacer facilement la machine. Un second plateau dessous a été ajouté, afin d’accueillir le système de refroidissement.

Seconde étape: faire l’état des lieux… et c’est pas joli-joli. Mécaniquement, il va y avoir du boulot pour optimiser le tout; c’est frustre. Les déchets de construction (limaille, morceaux de plastique,…) trainent dans tous les coins de la machine, les tubes de transport d’eau de refroidissement sont cuits alors qu’ils n’ont jamais été utilisés.

Troisième étape:

  • Retrait du tube laser CO2 cassé.
  • Nettoyage et désoxydage des fils de l’anode et de la cathode.
  • Nettoyage du logement du tube.
  • Retrait et remplacement des anciens tuyaux de refroidissement.
  • Positionnement du nouveau tube avant montage.

Pour remplacer le tube laser CO2, je me suis tourné vers les vidéos suivantes:

J’ai commencé par photographier la connexion de l’anode et de la cathode, pour la reproduire.

Ensuite, j’ai positionné le nouveau tube laser. J’ai nettoyé l’anode et la cathode en retirant les restes de silicone, en les brûlant, puis je les ai désoxydés en les passant au papier de verre fin.

Il est temps de penser au système de refroidissement du tube laser. La découpeuse est fournie avec une pompe à eau. Le refroidissement du tube laser se fait en effet par eau.

La température de l’eau ne devrait pas excéder 22°C. Le garage est frais et je vais ajouter un réservoir de 25 litres d’eau distillée pour faire tampon. Pour ce faire, je vais récupérer une cuve de 30 litres que j’ai achetée en 2004 pour y brasser une nouvelle cuvée de bière, et que je n’ai jamais utilisée. Elle traînait depuis dans ma cave.

La cuve ne sera pas remplie en entier pour laisser de la place pour d’éventuels pack réfrigérants, si besoin. Dans un premier temps, un autocollant-thermomètre pour aquarium fera l’affaire. A terme, un monitorage via Arduino et sonde de température est envisagé. Si besoin, j’utiliserai un système de watercooling pour ordinateur pour baisser la température de l’eau. L’idée est d’éviter l’achat d’un refroidisseur industriel. Je pense que l’ajout de packs de congélation devrait faire l’affaire.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Une réflexion sur « Ressusciter une découpeuse laser 40k chinoise »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.