Ressusciter une découpeuse laser 40k chinoise – Episode 2

Commençons par voir ce qu’est un laser. Il s’agit de l’acronyme de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation. Les premiers lasers datent des années 60. Et cela fonctionne comme ceci:

Dans le cas des tubes lasers utilisés dans les découpeuses laser chinoises, le rubis est remplacé par un tube de gaz contenant majoritairement du CO2. La technologie utilisée n’a que très peu évolué depuis les années 60, ce qui fait qu’un tube laser au CO2 coûte une centaine de francs.

Dernièrement, des machines laser moins puissantes utilisant une diode laser (comme une LED) sont apparues. Le principe est celui utilisé pour gravé (en réalité brûler) un DVD dans nos graveurs. Les tubes laser au CO2 sont tout d’abord un travail de modelage du verre. Le processus de fabrication est décrit ici:

Ce savoir-faire s’apparente à celui en voie de disparition de la fabrication des enseignes néons, de plus-en-plus remplacées par des LEDs.

Une découpeuse laser, c’est fondamentalement trois choses: un générateur de rayon laser, un système d’axes X et Y et une lentille de focalisation, avec des miroirs entre chaque élément pour rediriger le rayon laser au bon endroit.

Source: https://youtu.be/rYX0zfWFnIM

Au final, le laser ne brûle pas la matière, mais la vaporise, générant de grandes quantités de fumées qu’il faut évacuer.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.