Test de la liseuse Kobo Aura H2O

Ma liseuse Kobo Aura HD (testée ici) a rendu l’âme après 56 heures de lecture. Le défaut de fabrication étant pris par la garantie, elle m’a été remboursée. Entre-temps, une nouvelle liseuse est arrivée sur le marché: la Kobo Aura H2O.

Le H2O est naturellement une référence à l’eau. Cette tablette est en effet étanche! Elle est même certifiée IP67 (30 min d’immersion dans 1 mètre d’eau). L’étanchéité est assurée par un petit couvercle caoutchouté qui recouvre le connecteur USB, le bouton de reset et le lecteur de carte Micro-SD, ainsi que par un joint d’étanchéité tout autour de l’écran.

Une liseuse étanche, cela peut paraître anecdotique, mais en réalité, cela change tout! Pour commencer, on peut lire dans son bain, sans mauvaise conscience. La liseuse étant un appareil mobile par excellence, on ne craint plus ni la pluie, ni la tasse de café qui se renverse dessus et encore moins le sable de la plage! Au pire, on la passera sous le robinet pour la nettoyer… Plus de risque de griffer l’écran en voulant enlever des grains de sable. Du coup, elle prend aussi avantageusement la place des livres de recettes à la cuisine.

Par rapport à la Kobo Aura HD, plusieurs autres modifications sont à noter:

  • L’écran est de la dernière génération; un E-Ink Carta de 6.8’’ pour être précis. Et là, j’avoue avoir été conquis immédiatement. L’écran de l’Aura HD était déjà bon, mais là, c’est presque blanc! Il n’y a plus cette teinte grise dans le fond. Le contraste est donc vraiment bon; et avec l’éclairage à fond, on est très proche du blanc.
  • Le bouton pour allumer l’éclairage a disparu, pour laisser place à un réglage en glissant le doigt le long du côté gauche de l’écran. Il ne reste que le bouton d’allumage et d’extinction. Ce dernier n’est plus le truc cheap de l’Aura HD, mais un bouton poussoir agréable.
  • Fini le bel emballage et le magnifique câble USB de l’Aura HD. La H2O est livrée dans une boîte en carton traditionnelle, avec un câble micro-USB non moins traditionnel.
  • La qualité du plastique a aussi été modifiée. Le plastique mat, très beau, mais qui garde trace de toutes les empreintes, a laissé la place à un plastique plus brillant, assez agréable au touché et plus simple à nettoyer. A noter que la forme de la coque est différente; une fourre pour la Kobo Aura HD n’est donc pas compatible avec l’Aura H2O (j’ai donc une fourre presque neuve pour Aura HD à vendre, si jamais). Personnellement, étant gaucher, j’ai l’impression d’avoir mieux en mains la H2O que l’HD. Lesnumeriques.com, dans son excellent test  regrette que le plastique s’altère au bout d’une semaine. Je n’ai rien constaté de tel, après un mois d’utilisation.
  • Enfin, l’Aura H2O est un peu plus légère que la HD (42 grammes tout de même!).

Dernier détail… mais qui explique peut-être aussi la panne de ma HD: le processeur, pourtant similaire sur les deux liseuses est bien plus véloce et réactif sur l’H2O que sur l’HD. Plus besoin d’attendre presque une minute que la liseuse s’allume. C’est presque instantané. Mais dans la mesure où sortie du carton, j’ai commencé à avoir des ennuis et des soucis de réactivités avec ma HD (en dehors de cela, une excellente liseuse), et qu’elle a fini par ne plus réagir du tout, je suppose qu’il s’agissait d’un défaut de fabrication; un autre modèle HD devant être tout aussi rapide que la H2O.

Même privé de liseuse durant un long mois, je ne le regrette pas du tout; cela m’a permis de passer sur ce nouveau modèle, encore plus abouti et agréable à utiliser. Ma Kobo Aura H2O est maintenant au centre de mon activité de lecture. Après plus de 1’000 pages lues dessus, je ne ressens ni fatigue oculaire, ni n’ai rencontré le moindre problème.

Prix: 199.-

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Une réflexion sur « Test de la liseuse Kobo Aura H2O »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.