Quand est-ce qu’on abandonne les Mac dans les écoles vaudoise

Depuis toujours, je suis un fanatique des produits à la pomme; ou plutôt je l’étais. Ce qui a fait la force d’Apple dans le milieu de l’éducation, outre des produits chers, mais bien conçus, c’était surtout sa logithèque. Seulement, depuis quelques années, je me demande de plus en plus jusqu’à quand on pourra utiliser un Mac en classe.

Premièrement, l’abandon des Xserve et la mutation de Mac OSX Server font qu’Apple n’est plus en mesure de fournir une infrastructure serveur digne de ce nom à ses ordinateurs. Dès que nos Xserve encore en fonction auront passé l’arme à gauche, il va sans doute falloir partir sur des solutions Linux. Ce sera la fin de sessions à distance.

Ensuite, il semble qu’Apple veuille réaliser une convergence entre Mac OSX et iOS. Cela n’ajoute pas des fonctions aux logiciels Apple iOS, mais en fait perdre aux versions Mac. Alors que nous avions une suite bureautique tout à fait convenable avec iWork ’09, au point que Pages et Keynote ont remplacé chez moi Word et Powerpoint, la dernière version sortie est juste à la limite du minable. De nombreuses fonctions ont disparu. Un exemple? Essayez de mettre une image en en-tête dans la dernière version de Pages… l’assassinat par Apple de l’inspecteur (qui ne peut pas être utilisé sur un iPad, puisque Apple a toujours refusé le  multifenêtrage….) a tué Pages. Garageband, qui était l’outil d’édition musicale par excellence a perdu toutes les fonctions qui le rendaient aussi indispensable sur nos Mac scolaires. On en a monté des CD de chants d’élèves, des jingles et des émissions de radio dessus. On peut oublier, maintenant… Je ne parle même pas d’iTunes, qui relègue toute idée d’ergonomie au même endroit que la Corée du Nord a enterré la notion de démocratie. iMovie, enfin, m’a tellement convaincu que je ne l’utilise plus!

Cette semaine, enfin, Apple vient d’annoncer la mort d’iPhoto et d’Aperture, au profit d’une nouvelle application nommée Photo. Cette dernière semble être basée sur l’extrêmement pauvre et mauvaise app Photo de l’iPad. À part l’inutile (pour les écoles) partage sur le Cloud, on va sans doute perdre tout ce qui faisait la force d’iPhoto: diaporamas, albums, calendriers…

À quoi bon avoir des Mac à l’école si on ne peut plus les utiliser? Alors que je n’utilise déjà pratiquement plus mon iPad, l’absence de gestion de fichiers et les multitudes de limitations et entraves mises en place par Apple ayant eu raison de ma volonté, je me demande de plus en plus si mon prochain ordinateur sera un Mac. Et pour que j’en arrive à cette réflexion, il faut que la situation soit grave!

Actuellement, le dernier logiciel qui m’oblige à garder un Mac est Final Cut Pro X. Pour tous les autres, j’ai une alternative crédible sur Windows.

Dans mon cadre professionnel, tous les logiciels que j’utilise avec les élèves, à l’exception de Garageband, ont des alternatives crédibles sur Windows.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.