Premier essai du filament LayWood

Premier essai d’impression avec le filament LayWood, un aggloméré de plastique et de sciure.

DSC01170

J’ai utilisé le plugin Wood pour le logiciel Cura. Ce plugin permet de faire varier la température d’une couche à l’autre, ce qui a pour effet de plus ou moins brûler les particules de bois. Cette technique permet d’imprimer aléatoirement des couches plus claires ou plus foncées, simulant un effet de veines de bois.

Si Cura et son plugin fonctionnent bien, la manipulation du filament est assez ardue. Le nez se bouche facilement et il ne faut pas laisser le filament dans l’extrudeur chaud, au risque de le brûler et de le boucher avec des particules de carbone. C’est ce qui est arrivé sur les premières couches: extruder bouché, qui s’est libéré d’un coup, relâchant un magma carbonisé (on le voit en bas à gauche de la photo).

 

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Une réflexion sur « Premier essai du filament LayWood »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.