LayWood

Voilà le résultat de la première impression en LayWood. Pour rappel, il s’agit d’un filament composé de plastique et de poussière de bois. Comme relaté dans le précédent article, j’ai utilisé un plugin pour le logiciel Cura qui permet de faire varier la température de l’extrudeur et donc de brûler plus ou moins le bois. Ainsi, on imite (tant bien que mal) les cernes de croissance du bois.

Test du filament LayWood
Test du filament LayWood

Pour une prochaine fois, j’utiliserai un remplissage plus important que 20%. Cela ne suffit pas; le hibou semble souple et trop léger. L’utilisation du filament est vraiment difficile; il se bouche régulièrement.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.