Ecole à distance, J+3: les doutes

Cette note sera plus personnelle. J’espère du reste que mes deux collègues s’exprimeront aussi sur ce canal pour partager les émotions.

Tout ce week-end, on a peu dormi et on a surtout fait ce pour quoi on est fait: geeker. De tout temps, on a été formé par les jeux de rôles/jeux vidéo à survivre aux fins du monde/fins de la civilisation/invasions zombie/invasions robot/invasions extra-terrestres. Donc autant dire qu’on était dans notre élément, face à nos (nombreux) écrans, avec assez de bière et de caféine pour tenir une bonne partie de la nuit.

Aujourd’hui, convocation par la direction, pour décrire notre stratégie d’enseignement à distance. Et ensuite, on se retrouve face à certains collègues. Et là, on se rend compte qu’on n’est pas dans un jeu, mais qu’il y a 158 enseignants et plus de 1300 élèves et le double de parents qui comptent sur nous. On se rend compte aussi que ce sont peut-être des collègues, mais tout d’abord des amis. Et qu’on est en train de se faire nos adieux pour plusieurs semaines.

C’est idiot, mais je n’ai pas dit aux collègues de prendre soin d’eux et de leurs proches. Je leur ai dit: avant de partir, prenez une rame de papier, on risque de ne plus en trouver. Le sens pratique pour cacher l’émotion.

Je pense aussi aux collègues du CIPEO et de la Direction Pédagogique, qui doivent être sur les dents pour gérer tout ce qu’informatiquement, cela va impliquer, de faire l’école à distance. A Ecublens, mon école, on est un peu des corsaires, on aime notre indépendance et on en profite. Je pense là à tous les établissements sans réel RI (responsable informatique), sans direction à même de donner un cap.

Nous sommes trois RI et personnes ressources MITIC à Ecublens. Notre direction nous a donné plein pouvoir pour la mise sur pied de l’enseignement à distance. Et a posé la carte de crédit Gold sur la table. C’est une grande marque de confiance, mais aussi une énorme responsabilité.

On se démène comme des fous depuis trois jours. Notre sang est exclusivement composé d’adrénaline et de caféine. Puis on reçoit cette vidéo. Et là, on n’a plus aucun doute: on va tous y arriver! L’EPS Ecublens va sortir grandie de cette épreuve!

Merci Cécil et Aline. On vous adore!

Play

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.