Alternatives à l’ADSL via la 4G: le point de la situation en Suisse

Introduction

Durant plusieurs années, face à des débits médiocres de l’ADSL dans ma commune (4Mbps), j’ai profité de l’option Multisurf de l’opérateur Salt; à savoir une seconde carte SIM uniquement data, mais illimitées, pour 10.-/mois, en plus de mon abonnement chez eux. J’utilisais un modem fixe Huawei. Pour ceux qui n’avaient pas d’abonnement chez Salt, il y avait parfois des offres à 19.-/mois pour du tout illimité. Si on était prêt à passer l’exécrable et minable service client et après-vente de Salt, c’était une excellente alternative. Je connais de nombreuses personnes qui en profitent ainsi. Aucune offre Internet n’était aussi avantageuse, avec de tels débits.

 

Mais…

Avec le temps, les débits sont devenus de plus en plus variables chez moi (et toujours meilleurs dans le coin de montagne reculé du chalet). Dans le même temps, ma région, normalement couverte par la 4G, disparaissait des cartes de couverture Salt. Sans explication. Pourtant je reçois toujours la 4G.

Aujourd’hui, je suis passé au VDSL, nouvellement installé dans ma commune. Mais j’ai gardé mon abonnement Multisurf à 10.-/mois. Il n’existe en effet plus chez Salt. Donc je le garde comme alternative.

Au RadioBus, nous utilisons deux connexions 4G avec les mêmes modems Huawei; l’un sur Swisscom (données limitées) et l’autre en prepay Salt (données illimitées pour max. 2.-/jour) en sauvegarde quand on dépasse le plan de données Swisscom… où quand le réseau Swisscom n’a pas assez de débit. Expérience intéressante: en plusieurs endroits, nous avons dû passer par Salt, car le débit de Swisscom n’était pas suffisant.

Alors…

Quelles sont aujourd’hui les alternatives par la 4G à l’ADSL?

Chez Swisscom:

Swisscom n’offre pas de possibilités de connecter son réseau domestique à Internet via la 4G à un prix décent. L’abonnement mobile illimité coûte en effet 90.-/mois. A noter qu’avec un abonnement à Internet ADSL (60 à 80.-/mois tout de même), Swisscom propose dans certains cas gratuitement un « Internet-Booster« , à savoir un modem 4G qui se connecte au modem ADSL afin de permettre d’augmenter le débit.

Chez Sunrise:

Sunrise propose un Internet mobile illimité pour 49.-/mois. Mais c’est du côté de Yallo, sa filiale low-cost que se trouve l’offre la plus intéressante: Yallo Go! XL, soit un modem fixe et un abonnement 4G données illimitées pour 39.-/mois pour un abonnement de 24 mois. Ce qui est intéressant, c’est le droit de retour sans condition pendant 7 jours. Cela laisse le temps de tester les débits avant de s’engager pour deux ans.

Enfin, il faut savoir que Sunrise offre une carte PrePay qui permet d’avoir des données illimitées pour un maximum de 2.50.-/jour. C’est idéal pour une maison de vacances.

Chez Salt:

Les tarifs pour une connexion données illimitées sont chez Salt de 35.-/mois. Mais Salt fait très régulièrement des actions (actuellement: 19.95.-/mois pour une durée d’abonnement de 2 ans). L’abonnement Multi surf conjoint à un abonnement de téléphonie mobile à 10.- n’existe plus, mais il y a aussi régulièrement des actions (c’est le cas en ce moment avec le retour de l’offre à 10.-/mois).

Salt propose aussi une carte PrePay avec des données illimitées pour un maximum de 2.-/jour. En réalité, on peut même arriver à un tarif d’1.-/jour. En effet, l’achat d’une carte PrePay Salt coûte 10.-… avec 20.- de crédit de conversation dessus. Il suffit d’acheter une nouvelle carte PrePay tous les 10 jours. Mais cela reste fastidieux.

 

Conclusion

Aujourd’hui, Salt reste le plus avantageux pour une connexion à Internet 4G domestique… Sur le papier. Un modem 4G fixe coûte en effet 240.-. Sur un abonnement de deux ans, cela fait 10.-/mois. Donc, sans offre spéciale, le prix de la connexion de Salt est proche de celle de Sunrise. Or, un modem « fixe » 4G est impératif. Les petits modems MiFi sur batteries peuvent dépanner, mais leur portée WiFi est souvent faible, de même que leurs débits dès qu’on s’éloigne. Les modems 4G fixes sont, eux, équipés de ports Ethernet permettant la création d’un LAN domestique et souvent d’un réseau WiFi plus robuste, acceptant plus que les quelques appareils que permettent les petits modems MiFi.

Aujourd’hui, en comparaison à une connexion à Internet fixe ADSL, VDSL, câble ou FTTH traditionnelles, les tarifs des offres 4G de Yallo et Salt offrent une alternative souvent bien meilleur marché; et cela sans aucun besoin de câblage. Il reste le souci de la variation des débits, propre à la 4G, mais que l’on connaît aussi, dans une certaine mesure, avec les connexions traditionnelles.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Une réflexion sur « Alternatives à l’ADSL via la 4G: le point de la situation en Suisse »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.