Test de la station météo Davis Vantage Vue

De formation, je suis géographe. De métier, je suis enseignant. De cœur, j’aurais voulu devenir météorologue. Je suis donc devenu météorologue amateur. Il y a plus de 8 ans de cela, j’ai organisé un achat groupé pour les écoles et les collègues enseignants pour une petite station météo Lacrosse WS2357.

 

Cette station a duré 8 ans. Les données étaient mises en ligne par le logiciel WeatherCat sur Mac. J’ai, en effet, monté un site web pour mon village, qui affichait les conditions météo en direct.

Les capteurs de la station rendant l’âme, je me suis décidé à investir dans une nouvelle station. Mais j’avais pour idée de passer à une station plus performante. Dans le milieu de la météorologie amateur, mais aussi des professionnels qui ont besoin d’un suivi météorologique, comme dans l’agriculture, la société Davis Instrument a une excellente réputation. Sa gamme Davis Vantage Pro a très peu évolué en plus de 20 ans. Mais la durée de vie d’une station Davis peut se compter en plusieurs décennies. C’est de l’excellent matériel, robuste, évolutif… et onéreux. Si le modèle d’entrée de gamme coûte déjà 620 CHF, le plus cher, toujours sans accessoires, est de 1300 CHF. C’est un peu cher, ce d’autant plus qu’il faut encore acquérir le WeatherLink, afin de connecter la station à un ordinateur. Et ce dernier n’est pas donné. Par ailleurs, je n’ai pas la nécessité de pouvoir connecter des sondes supplémentaires, par exemple pour mesurer l’hygrométrie du sol.

Davis a sorti, il y a une petite dizaine d’années, une nouvelle station météo; la Davis Vantage Vue.

 

Cette station ne coûte que 400 CHF. A cela, il faut ajouter le module WeatherLink Mac au prix de 180 CHF pour connecter la console au Mac en USB. Un module IP avec un port Ethernet existe aussi, mais il est plus onéreux. On a donc une station connectée à 600 CHF, plus la nécessité d’avoir un Mac ou un PC qui fonctionne 24/24 pour récolter et publier les données. Ajoutons enfin le logiciel WeatherCat à 60 CHF pour la gestion des pages web sur le Mac et un hébergement web. Bref; c’est une histoire qui devient vite onéreuse. Alors pourquoi dépenser autant, se compliquer la vie à créer et gérer un site web, quand on peut acheter une station connectée Netamo pour 160 CHF et retrouver ses données sur son smartphone? Surtout que la station est bien plus design, avec une belle app.

L’idée n’est simplement pas la même. Netatmo, c’est un plaisir solitaire. Seul le propriétaire peut accéder aux données. WeatherCat étant compatible avec les stations Netatmo, il reste possible de publier les données sur un site web. Mais si on veut une station Netatmo qui mesure aussi la vitesse et la direction du vent, ainsi que la quantité de précipitation, le prix est équivalent à celui d’une Davis Vantage Vue, soit 400 CHF.

Alors certes, la console de la Vantage Vue est très old school, avec son écran LCD pas tactile. Mais avec cela, il n’y a aucun problème d’obsolescence; c’est fiable, ça reste compatible avec toute la gamme Vantage, et cela depuis des années.

Console de la Vantage Vue

 

Ajoutons aussi une autre particularité de la station Vantage Vue: elle est monobloc. Elle se monte facilement sur un mât. Et surtout, la portée de son signal est de 300 mètres. Si par hasard, cela ne devait pas suffire, des répéteurs sont disponibles. Elle est enfin alimentée par pile et panneau solaire. On peut donc choisir l’emplacement idéal, loin de la maison.

 

Cette longue portée du signal est importante. Ma précédente station n’avait que 100 mètres de portée; et le signal traversait mal les murs. Cela impliquait d’avoir un vieux Mac au fond du garage, avec une liaison Internet vacillante par CPL. Maintenant, même si mon bureau est à l’endroit le plus éloigné de la maison par rapport à la station, je peux y avoir un vieux Mac Mini qui est connecté à la console et qui me sert de serveur météorologique.

Bref, avec la Davis Vantage Vue, on a du matériel solide, éprouvé, résistant et fiable, demandant peu d’entretien. C’est important quand on sait qu’une station météo est soumise aux… aléas météorologiques et qu’elle se trouve perchée à plus de 4 m de hauteur. Enfin, c’est du matériel précis. Par exemple, la résolution de la température est de 0.1°C (contre 0.3°C pour une station Netatmo).

Voici ce que cela donne, d’un point de vue caractéristiques techniques:

  • Pression atmosphérique de 880 à 1080 hPa
  • Bulletin météorologique local
  • Température intérieure de 0 + à 60°C
  • Température extérieure de -40°C à + 60°C
    • Résolution: 0,1°C
  • Humidité intérieure relative de 10% à 90%
  • Humidité extérieure relative de 0 à 100%
    • Résolution: 1%
  • Précipitation tous les jours de 0 à 999,9mm, résolution 0,25mm
  • Quantité totale de précipitations pour les 24 derniers orages
  • Taux de précipitation par minutes, heures, jour et mois
  • Vitesse du vent de 1 m/s à 54 m/s
  • Direction du vent 0 à 360°
  • WindChill de -84°C à + 54°C
  • Date et temps pour lever de soleil et coucher du soleil
  • jusqu’à 35 différentes alarmes de temps
  • Horloge avec date, temps et alarme

Un élément particulièrement important et qui montre la qualité du matériel, c’est le data-logging. C’est-à-dire la capacité de la station à enregistrer les données météo. C’est particulièrement utile lorsque le serveur est éteint ou a planté. Chez Davis, on peut choisir la fréquence de mesures enregistrées (la fréquence). Avec un enregistrement par heure, on peut ainsi stocker 106 jours de données. Pour ma part, j’ai choisi une résolution de 5 minutes, ce qui me donne presque 9 jours d’autonomie, sans pour autant sacrifier la qualité des données récoltées.

Capacité de stockage des données en fonction de l’intervalle d’enregistrement

 

Alors, pour quel public se destine la Vantage Vue?

L’agriculteur qui a besoin de connaître les valeurs hygrométriques et la température en plusieurs points de sa parcelle (par exemple pour la culture des abricots, très sensible au gel) se tournera vers une Davis Vantage Pro, avec différents capteurs répartis sur sa parcelle. Mais l’agriculteur qui a besoin de suivre, précisément l’évolution du temps et la quantité de précipitations y trouvera une station météo simple à mettre en oeuvre et fiable. Le jardinier avisé trouvera un excellent allié pour le suivi de ses cultures et fleurs. La passionné y trouvera aussi son compte; la station est résistante, mais surtout fiable et précise. Caractéristique très intéressante pour une station sans fil: les données sont envoyées de la station à la console toutes les 2.5 secondes, ce qui donne une excellente résolution. Ma précédente station, lorsqu’elle était sans fil, envoyait ses données toutes les 30 secondes. Cela a peu d’impact pour la température, par contre, pour le vent et surtout les rafales, c’est une autre histoire.

La vraie plus-value apparaît avec le module WeatherLink qu’on utilise le logiciel fourni ou WeatherCat. Cela permet un vrai suivi, mois après mois, année après année, comme on peut le voir ici:

 

Pour ma part, j’utilise en plus WeatherCat pour publier sur Internet mes données météorologiques en temps réel, ainsi que l’historique sur https://sommentier.ch.

 

[EDIT 1er septembre 2018]

J’ai trouvé sur le site http://www.meteo-grognon.com le mode d’emploi traduit en français de la console de la Vantage Vue ainsi que les instructions de montage. C’est un très beau travail. Merci!

Mode d’emploi en français console Vantage Vue
Instructions de montage en français de la console Vantage Vue

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

5 réflexions au sujet de « Test de la station météo Davis Vantage Vue »

  1. Bonjour,pas de concurrence alors Davis profite, finencierement cela fait cher les relevés météo surtout pour le simple amateur,mais aprés le service est là les pièces tiennent sur le temps comparé a des petites stations ou a du mal a trouver un pluviomètre aprés 3ans de marche cela fait raler et surtout si on souhaite continuer a faire des relevés méteo.
    Aprés de longues recherches il n’y a pas trop de choix.
    PS:merci pour les infos.

    1. Le problème de la concurrence, c’est qu’on est soit dans de la station pro hors de prix (et souvent pour un usage interne, donc sans possibilités de connexion), soit dans du vrai amateur. Dans le segment « amateur éclairé », il y a un vrai manque. J’utilise le logiciel WeatherCat sur Mac. Cela m’oblige à avoir un Mac mini qui tourne 24/24, quand certaines stations permettent d’envoyer les données directement sur Internet. Ecologiquement, c’est pas top, mais cela me permet de paramétrer mon site météo avec tous les détails désirés. Par rapport à une Davis Vantage Pro, la Davis Vantage Vue est une très intéressante alternative, d’un point de vue financier.

  2. Bonjour Monsieur.
    Merci pour votre article sur la Vantage Vue.
    Je suis également passionné de météorologie, j’avais une Oregon Wmr 200 qui a rendu l’âme je viens donc de m’offrir la Vantage Vue qui devrait arriver samedi 🙂
    J’étais militaire et durant ma carrière j’ai occupé plusieurs postes dont celui de chef de station Sirocco ( Station météo pour les tirs d’artillerie )
    Je gère un gîte dans un petit village du sud de la France, je souhaiterais à terme créer une page Web pour communiquer les données météo récoltées par la station. J’ai cliqué sur votre page météo, ça fait rêver !!
    Je vous souhaite un bon réveillon ce soir.
    Cordialement Samuel.
    Gite: https://www.facebook.com/caioli.villecroze.1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.