Réparer soit-même: possible grâce à la Migros

Il y quelques années, j’ai acheté à la Migros une machine à café tout automatique De’Longhi ESAM 3000B.

C’est une machine sympa, mais qui a un gros défaut: c’est du tout plastique. Rien à voir donc avec les machines d’il y a quelques années ou haut de gamme, avec carcasse métal. Elle souffre de plein d’autres petits défauts, qui font que si elle est facile d’usage, il n’en est pas de même de l’entretien. Bref, elle faisait un bon café. La phrase est à l’imparfait parce que depuis peu, elle extrait une sorte de jus vaguement brunâtre tellement mauvais que même un Anglais n’en voudrait pas.

Je sais maintenant pourquoi les Anglais préfèrent le thé: je viens de goûter leur café.
Pierre-Jean Vaillard

La température semble bonne, la pompe fonctionne. J’en conclus donc que c’est l’unité centrale (là où le café fraîchement moulu arrive, puis est compressé, avant d’être infusé puis évacué). Il s’agit d’une pièce qui fait de nombreux mouvements, en plastique, difficile à nettoyer et à graisser. Non seulement, le café est infect, mais en plus il n’évacue plus correctement le marc, qui tombe partout dans la machine, surtout dans des endroits difficiles d’accès, et moisi. Bref, la catastrophe.

En tous cas, je n’avais pas envie de payer 90.- pour un devis. Je me suis donc mis en quête d’une unité centrale. J’en ai trouvé de nombreuses à l’étranger, pour 29 à 39€, mais avec des frais de port prohibitifs pour la Suisse. Et je finis par tomber sur le site https://migros-service.migros.ch, qui permet de commander des pièces de rechange pour les appareils vendus par la marque. Ainsi, pour ma machine, de nombreuses pièces sont disponibles. Je regrette néanmoins qu’on n’y trouve pas de pièces électriques, comme la pompe ou la bouilloire. Pour cela, il faudra continuer à se fournir à l’étranger.
Petite astuce: pour éviter les frais de port, il est possible de demander une livraison gratuite dans le magasin Migros de son choix.

Voilà une initiative intéressante, que j’aimerais bien voir se développer encore plus, afin de combattre l’obsolescence de plus en plus rapide des appareils électroménagers.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.