Début du montage de la K8400

J’ai terminé le montage du châssis de l’imprimante 3D K8400.



La première impression est vraiment bonne: contrairement à la K8200, toutes les pièces sont parfaitement ajustées. Le châssis en aluminium a laissé place à une caisse en plastique. Dès lors, de nombreuses vis sont nécessaires pour rigidifier l’ensemble. C’est assez astreignant à construire. Néanmoins, jusqu’à présent, aucune compétence particulière n’est nécessaire pour la construction; et cela semble bien être le cas pour la suite, puisqu’il n’y a pas de soudure à faire. Le mode d’emploi est simple à suivre et très bien illustré.

Publié par

Frédéric Genevey

Enseignant MITIC & Technologie, passionné de robotique pédagogique, d'Arduino et d'impression 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.