Tag : OCOM

[Imprimante 3D à l’école] La voiture à moteur à élastique

Deux de mes classes d’OCOM sont en train de se défier. L’objectif: chaque groupe de deux élèves doit dessiner, modéliser, imprimer et monter une voiture propulsée par un élastique. Ensuite auront lieu les courses!

Voilà la première voiture terminée:

Photo 11.04.16 14 35 00 Photo 11.04.16 14 35 05 Photo 11.04.16 14 35 15 Photo 11.04.16 14 35 23

Impressions réalisées sur K8200 (châssis) et Ultimaker 2 (roues). Axes en laiton, découpés avec un Dremel:

DSC04425

Pendant ce temps en 11H…

Photo 11.04.16 11 15 19


Imprimante 3D et SketchUp: activité 2 – Le jeton de caddie

L’activité 2 a pour objectif de réaliser un jeton de caddie « radioactif », de la taille d’une pièce de 2 francs suisses.

DSC03430

Télécharger l’activité: Imprimante 3D et SketchUp: activité 2 – Le jeton de caddie


Imprimante 3D et SketchUp: activité 1 – Le porte-clés personnalisé

SketchUp est l’un des logiciels les plus simples pour créer des objets en 3D, avant de les imprimer. Voici l’activité 1: la création d’un porte-clés personnalisé.

Porte-clés réalisé avec SketchUp et imprimé en 3D

Porte-clés réalisé avec SketchUp et imprimé en 3D

Cette activité est aux OCOM 7-11H est peut être réalisée en 2 périodes. Le temps d’impression de chaque porte-clés est de 20 à 40 minutes, en fonction de la longueur du prénom et de l’imprimante.

Télécharger l’activité 1: http://www.edurobot.ch/?wpfb_dl=206

Les anneaux sont disponibles à la CADEV (ref. 55816) au prix de 2 CHF pour 24 pièces.


Notre Fablab scolaire vaudois

A l’EPS Ecublens, les élèves de l’OCOM MITIC & Technologie 10H sont devenus les membres d’un FabLab scolaire. A disposition, nous avons la salle de robotique, une (et parfois deux) imprimante 3D et un ordinateur portable par élève. Après une formation de base sur SketchUp, les élèves deviennent des artisans. Nous recevons des pièces cassées à remplacer, de la part des enseignants, des secrétaires ou des concierges (et nous espérons bientôt des élèves) et les élèves de l’OCOM vont les mesurer, les redessiner, imprimer les prototypes sur l’imprimante 3D, jusqu’à l’obtention de la pièce finale.

Le principal outil est le pied à coulisse numérique. Malheureusement, nous n’en possédons qu’un seul (que je prête). Il nous permet de prendre toutes les mesures.

piedcoulnum-gd

 

Chaque pièce est ensuite dessinée sur SketchUp, puis imprimée.

 

DSC03160

DSC03184

DSC03190

 

DSC03189

 

Les élèves créent plus vite que l’imprimante n’arrive à suivre. Je mets donc parfois mon imprimante 3D personnelle à disposition.

DSC03185

DSC03154

 

Les élèves apprennent à gérer eux-mêmes les imprimantes 3D et le processus d’impression.

 

DSC03162

 

DSC03170

 

La salle est organisée afin de permettre à des groupes de pouvoir facilement travailler ensemble.

DSC03188

DSC03165

DSC03156

 

Une fois les prototypes imprimés, ils sont testés. Nous demandons un retour (si possible sous forme de photos), afin de pouvoir ajuster les pièces au mieux.

DSC03178

DSC03177

 

Nous essayons aussi de corriger les points faibles des pièces originales, par exemple en renforçant l’endroit où elles se sont cassées.

Capture-d’écran-2015-02-03-à-13.13.18

DSC03056

 

À travers cette activité, les élèves travaillent de nombreuses compétences mathématiques à travers la prise de mesure, les schémas et les conversions d’unités, de physique à travers l’étude des forces qui vont s’appliquer sur les pièces, mais aussi de vision dans l’espace, de gestion de projet, ainsi qu’une bonne base en DAO et en CAO.

 

 


OCOM Sciences vs OCOM Mitic & Technologie

science_vs_engineering