Tag : éducation aux médias

Education aux médias: ressources

En cette ère d’alternative facts, outre une bonne relecture de 1984 et de Fahrenheit 451 (ce qui évite d’avoir à lire Technique du coup d’état), il est important d’apprendre à nos élèves à réaliser une recherche correcte et à critiquer ses sources; en particulier sur Internet.

Le Québec s’est penché sur la question et a mis à disposition d’excellents outils à travers ce site web: http://www.faireunerecherche.fse.ulaval.ca

On y trouve en particulier des affiches pour la classe:

Processus d’une recherche:

 

Et une sur la technique des 3QPOC pour évaluer un site web:

Très intéressant aussi, une grille d’évaluation d’un site web, disponible aussi au format Word pour que l’enseignant puisse l’adapter à ses besoins:

Les outils existent; il n’y a plus d’excuse pour ne pas apprendre à nos élèves à faire des recherches efficaces et critiques!


[TV à l’école -1] Projet de télévision à l’école avec le Radiobus

Dans le cadre de mon travail au Radiobus, je suis chargé de mettre sur pied un projet de petit studio de télévision mobile avec green screen pour les écoles vaudoises. Pour débuter, voici la liste de base du matériel.

Eclairage:

Pour des soucis de dégagement de chaleur, vite pénible si le studio est installé dans des petites pièces mal ventilées, nous avons opté pour des panneaux LED; en l’occurrence 6 panneaux Dorr LED DLP-820.

Ces panneaux sont pourvus de LED blanches et jaunes. La température de la lumière peut ainsi être réglée de 3000°K à 7000°K. Il est aussi possible de faire varier l’intensité de la lumière.

Ces panneaux LED se rangent par deux dans un sac de transport pratique. Source des images: http://www.degreef-partner.nl.

La répartition de l’éclairage se fait comme suit:

  • 4 panneaux LED pour un éclairage uniforme du fond vert
  • 2 panneaux LED pour un éclairage frontal du sujet

 

Green screen

Le fond vert est en réalité un système de stand d’exposition pliable, 3×4 de chez http://www.expodisplayservice.ch.

Le montage est rapide et, une fois plié, il se range dans le petit comptoir doté de roulettes. Il est possible de commander plusieurs visuels, ce qui permet de remplacer le fond vert par un fond neutre.

 

Table de mixage vidéo Roland VR-50HD

C’est l’élément central de l’installation. Elle permet de mixer les sources audio et vidéo, de gérer le chromakey (le fond vert) et d’envoyer le résultat sur un ordinateur pour enregistrement ou diffusion en streaming.

Des écrans externes permettent un meilleur contrôle.

Au niveau des branchements, c’est relativement simple.

Si l’utilisation de la table est simple, sa configuration initiale est par contre plus complexe.

Dans un prochain article, je vous présenterai le matériel de prise de vue et de prise de son. Voici pour terminer un des premiers essais de chromakey:


Education aux médias

Quand j’ai fait ma didactique de géographie à la HEP, j’y ai appris une chose qui m’a marquée: prendre 5 minutes pour discuter avec les élèves d’une image de l’actualité en rapport avec la géographie, c’est 5 minutes bien investies dans la culture générale et géographique. Le PressMITIC en moi ajouterait que c’est aussi 5 minutes bien investies dans l’éducation aux médias.

Je me souviens en particulier de l’éruption d’avril 2010 du Eyjafjallajökull en Islande, qui avait cloué au sol la quasi-totalité des avions en Europe. La RTS, qui tous les vendredis laissait la place à un cinéaste pour s’exprimer sur l’actualité de la semaine, avait alors diffusé ce document, qui nous avait été présenté à la HEP:

Un travail de cinéaste, pas de journaliste, avec une mise en scène et un parti pris. De quoi dépasser amplement les 5 minutes à disposition pour l’analyser.

Aujourd’hui, je tombe sur cette photo de Massimo Sestini:

Bq2F1MVCYAAkfKD.jpg-large

 

Elle représente des réfugiés africains sur un bateau en Méditerranée. Brusquement, les statistiques de réfugiés morts en mer ont un visage. On comprend les conditions dantesques de ces traversées: bateau surchargés, pas de système de sauvetage… qui amènent aux drames qui ne font plus que les pages faits divers de nos journaux. Voilà qui permet de prendre conscience des risques que ces migrants sont prêts à prendre, pourquoi, pour aller où, pour faire quoi. Une bonne introduction au thème des migrations.