Tag : bricolage

Une petite bidouille électronique

Il y a quelques années, mon papa a donné sa camionnette à mon frère et à moi, renommée par la suite en Barzicamion par les copains.

C’est du lourd, du solide, du fiable, âgé aujourd’hui de 29 ans. Il y a deux semaines, j’ai dû passer par la traditionnelle expertise bisannuelle. Le contrôle antipollution passé, 4 nouvelles chaussettes à l’arrière, me voici prêt pour aller faire passer son bac au Barzicamion. Je ne sais pas; un coup de trac? Un coup de chaleur? Au moment fatidique du départ pour le contrôle technique, elle a refusé de démarrer. Pour la première fois en 29 ans, à ce que je sache. Pas le choix: j’ai dû repousser l’expertise (l’OCN, prévenue 15 minutes avant, me l’a repoussée sans frais! Un vrai service client!) et appeler un camion… 2.2 tonnes, ça ne se remorque pas comme ça jusqu’au garage!

S’il y en a un qui a été content, c’est mon fils Martin, tout content d’avoir un beau camion bleu dans sa cour! Verdict provisoire: l’électrovanne qui coupe l’injection de carburant ne fonctionne pas.

Petite théorie mécanique pour mes lecteurs: le mélange air-essence s’enflamme dans le cylindre du piston par une étincelle provoquée par la bougie. Dans le cas d’un moteur diesel, la compression est telle que la chaleur de l’air dans le cylindre augmente au point que le carburant injecté s’enflamme spontanément, comme le montre cette excellente vidéo:

Pour l’arrêter, il faut donc couper l’arrivée du carburant. C’est ce que fait l’électrovanne. Dans mon cas, elle n’ouvrait plus le circuit d’injection. Donc le carburant n’arrivant plus dans les cylindres, le moteur ne démarrait pas.

C’est là qu’entre en scène mon excellent petit garagiste (un vrai, à l’ancienne, qui répare au lieu de remplacer et qui sait encore souder. Une perle!). Il a retrouvé les manuels d’atelier de mon Toyota Dyna 200 vieux de 29 ans, a suivi tout le circuit électrique d’allumage, jusqu’à retrouver le fautif: le Fuel Control Relay 28590-57020, appelé aussi EDIC! Il s’agit d’un petit module électromécanique doté de trois relais, introuvable. Toyota n’a plus de pièces de rechange.

Une petite recherche sur Internet plus tard, j’apprends que le moteur de mon Toyota Dyna (un 3.0 litres diesel 24V) équipe aussi une série de Toyota LandCruiser et que ce module pose de nombreux problèmes. On en trouve parfois des copies sur eBay, fabriqués par des Tchèques. Pas de chance, il n’y en avait pas en vente ces temps. Le problème est tellement critique que les forums des toyoteux regorgent de sujets sur ce problème. L’un des plus complets est le groupe de travail créé par les membres du site serie4.fr: http://www.serie4.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=14984. On trouve même un tutoriel pour un EDIC à 2 relais: http://www.serie4.fr/mecaniques/pdf/20101220091552.pdf
On trouve même le schéma électronique:

 

Pas le choix: il faut réparer, à défaut de remplacer. J’ai heureusement reçu les conseils de deux amis ingénieurs EPFL (merci Baptiste et Alain). J’ai commencé par remplacer le gros condensateur électrolytique violet de 220μF, 35V. Ils ont tendance à sécher après 20 ans, d’aprés mes amis. Ensuite, j’ai réparé le gros relais, donc l’un des fils de la bobine était cassé:

Grâce aux conseils de mes amis, j’ai brûlé le bout du fil de la bobine, afin d’enlever l’isolant, avant de le souder à la borne. J’ai ajouté ensuite deux fins fils de cuivres enroulés autour du fil d’alimentation de la bobine, afin de bien assurer la conduction électrique.

Au verso de la carte, j’ai remarqué qu’une des pistes était coupée. La fine bande conductrice de cuivre étant tombée. Il s’agit de la mise à la masse. J’ai donc ponté le tout pour contourner la coupure:

Retour au garage, connexion de l’EDIC et test: la camionnette démarre du premier coup! Espérons que cela tienne!

Conclusion:

  • J’ai appris comment s’arrête un moteur diesel et ce qu’est un EDIC.
  • J’ai approfondi mes connaissances sur les relais.
  • Je me suis rendu compte une fois de plus qu’il faut que je change mon minable fer à souder contre une vraie station de soudure.
  • J’ai ressuscité mon ancêtre de 29 ans, à laquelle je suis très attaché.

Bricolage de Pâques à l’aide de l’imprimante 3D

Petit bricolage rapide (3 leçons) de Pâques pour les 5H, 8 ans. Des tagètes naines ont été semées dans le pot:

3 2 1

Les deux emporte-pièces pour réaliser le lapin ont été imprimés sur une imprimante 3D K8400:

DSC03151

Les modèles ont été réalisés sur le site http://www.cookiecaster.com, grâce à l’outil Magic trace, depuis un dessin au trait scanné:

lapin1

lapin2

Capture d’écran 2015-03-13 à 07.38.04 Cura - 15.02.1

 


Formation emitic ACT & MITIC

Suite à la formation ACT & MITIC, organisée par l’association Emitic.ch, la documentation présentée est disponible à cette adresse:

http://mitic.education/files/ACT-MITIC-web.pdf