Catégorie : Programmation

[MAC] Se passer des sessions distantes et faciliter les connexion aux serveurs/NAS

Mac OSX Server est en train de végéter et les sessions distantes de crever. Ce qui était à la grande époque une idée géniale, à savoir son environnement de travail entièrement sauvegardé sur un serveur et chargé lors de l’ouverture d’une session, est devenu un enfer. Il faut parfois 15 minutes pour que les élèves d’une classe arrivent tous à ouvrir leur session. Autant dire que cela condamne définitivement la technologie.

Il est possible de se connecter à ses dossiers partager, mais cela nécessite un cmd-K, de connaître l’IP du serveur et de sélectionner tous les dossiers désirés. Et cela implique surtout de ne pas cliquer sur la case « Conserver ce mot de passe dans mon trousseau ». Or, les utilisateurs ont souvent le réflexe de tout cocher… ce qui donne à tout le monde qui passe ensuite sur l’ordinateur l’accès au contenu des documents partagés. Plutôt fâcheux quand il s’agit de la session d’un enseignant avec toutes ses évaluations et les examens en préparation…

Bref, pour moi, c’est un risque à ne pas prendre. J’ai donc créé des petites applications avec Automator et un peu d’AppleScript:

Cette application se lance au démarrage de la session. L’utilisateur est alors invité à entrer son nom d’utilisateur:

Ensuite, il entre son mot de passe:

Le script se charge alors de se connecter au serveur, de s’authentifier, sans risque d’enregistrer le mot de passe, et enfin de monter le dossier partagé de l’utilisateur ainsi que le dossier partagé commun « Ecublens ».

Voici ce qui se cache derrière le script:

on run {input, parameters}
	set username to text returned of (display dialog "Entrer votre nom d'utilisateur " with title "Connexion au serveur" with icon stop default answer "")
	set pswd to text returned of (display dialog "Entrer votre mot de passe " with title "Connexion au serveur" with icon caution default answer "" with hidden answer)
	
	set sfiles to "afp://" & username & ":" & pswd & "@10.90.145.5/Ecublens"
	tell application "Finder"
		activate
		mount volume sfiles
	end tell
	
	set sfiles1 to "afp://" & username & ":" & pswd & "@10.90.145.5" & "/" & username
	tell application "Finder"
		activate
		mount volume sfiles1
	end tell
	
	return input
end run

La partie set sfiles to « afp:// » & username & « : » & pswd & « @10.90.145.5/Ecublens » Permet de s’authentifier et de se connecter à l’IP du serveur, pour monter le dossier partagé Ecublens.

La partie set sfiles1 to « afp:// » & username & « : » & pswd & « @10.90.145.5 » & « / » & username permet de s’authentifier, de se connecter au serveur pour monter le home directory au nom de l’utilisateur.

Dans Automator, on demande à l’ouverture la création d’une application. Il suffit ensuite de trouver l’action Exécuter un script AppleScript et d’y coller le script:

Une fois terminé, pour ma part, je fais un export et je signe l’application avec mon ID de développeur Apple. Cela permet à Mac OS d’identifier l’application comme fiable.

 

Dans les collèges primaires, j’ai mis en place un partage de fichier avec un NAS Synology dans chaque collège. Le script est presque le même:

 

on run {input, parameters}
	set username to text returned of (display dialog "Entrer votre nom d'utilisateur " with title "Connexion au serveur Croset" with icon stop default answer "")
	set pswd to text returned of (display dialog "Entrer votre mot de passe " with title "Connexion au serveur Croset" with icon caution default answer "" with hidden answer)
	
	set sfiles to "smb://" & username & ":" & pswd & "@10.89.157.5/Croset"
	tell application "Finder"
		activate
		mount volume sfiles
	end tell
	
		set sfiles to "smb://" & username & ":" & pswd & "@10.89.157.5/Eleves"
	tell application "Finder"
		activate
		mount volume sfiles
	end tell
	
	set sfiles1 to "smb://" & username & ":" & pswd & "@10.89.157.5" & "/" & "home"
	tell application "Finder"
		activate
		mount volume sfiles1
	end tell
	
	return input
end run

On constate néanmoins une différence de taille: avec un NAS Synology, le home directory de l’utilisateur s’appelle home, ce qui se retrouve dans le code set sfiles1 to « smb:// » & username & « : » & pswd & « @10.89.157.5 » & « / » & « home ».

Je l’avoue, c’est pas très propre, comme méthode; mais c’est efficace et à la portée de tous!

Ceux qui veulent bidouiller les applications (à ouvrir dans Automator) peuvent les télécharger à cette adresse: http://www.ecub.info/?page_id=1481


Semaine du code, 5 au 11 décembre 2016

La Swiss Computer Science Education Week (CSEdWeek) est une semaine dédiée à la découverte du code et de la programmation à l’école.

swiss-cs-ed-week-2016logo_white

Il s’agit de la version suisse de la Code Week, qui se déroule en général durant les vacances d’automne. Cette année, la CSEdWeek se déroule du 5 au 11 décembre 2016. De nombreuses activités sont offertes sur le site de la CSEdWeek et sur celui de l’Hour of Code.

L’objectif est de permettre à un maximum d’élève de découvrir le code informatique de manière ludique durant une heure, en réalisant des petits exercices de programmation. Et il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux!

capture-decran-2016-11-20-a-08-39-40

Sur le site de l’Hour of Code, on trouve des dizaines d’activités autour du code, souvent en français, pour des élèves de 4 à 18 ans.

capture-decran-2016-11-20-a-08-40-55

N’hésitez pas à inscrire votre classe ou à participer librement! Dans une Suisse où il va manquer 24’000 informaticiens à court terme et où la seule action du canton de Vaud a été de supprimer le peu d’heures d’informatique de la grille horaire, toute initiative pour faire découvrir le monde du code informatique aux élèves, ne serait-ce que pendant une heure, et bonne à prendre! Enseignants: inscrivez vos classes. Parents: faites les exercices avec vos enfants.


Un robot Arduino pour moins de 10€

Voici un petit projet sympathique pour nos cours Arduino: un robot Arduino pour moins de 10€.

FM42J18IH87IZUZ.MEDIUM FHIT6OJIH87IXH4.MEDIUM

En plus, le châssis et les roues pourraient être imprimées avec notre imprimante 3D Ultimaker 2! Voilà un projet sur lequel je vais travailler.


Drumbot T800

Ma collègue Blandine, enseignante de musique, aimerait que ses élèves chantent 1492, Conquest of Paradise pour la chantée de Noël. Pour cela, il lui faut un rythme à la caisse claire. Elle m’a mis au défi de créer un robot qui joue du tambour; pas une simple boîte à rythmes, mais un vrai robot qui joue d’un vrai tambour. C’est ainsi qu’est né le projet Drumbot T800.

Entendons-nous tout de suite sur un point: cela aurait été un projet idéal à réaliser avec des élèves, si le concert avait eu lieu en fin d’année scolaire. Mais pour le 15 décembre, avec des élèves qui débutent tout juste à la programmation sur Arduino, le délai était trop court. Je me suis donc chargé de la création et de la conception du robot.

Après plusieurs essais, je me suis basé sur le génial projet de Randolfo sur Instructables.com. Et après d’importantes modification et adaptations, voici le résultat:

Deux Arduino Uno, un Motor Shield et un Gemma d’Adafruit, deux moteurs de verrouillage centralisé de voiture, une structure réalisée par la découpeuse laser du FabLab Fribourg et bien sûr une caisse claire!

IMG_0337 IMG_0339 IMG_0340 IMG_0341 IMG_0342 IMG_0350 IMG_0356 IMG_0357 IMG_0358 IMG_0359 IMG_0361 IMG_0364


Une heure de code

Du 8 au 14 décembre, c’est la semaine “une heure de code” (hour of code)!

http://hourofcode.com/us/fr

Afin de démystifier le code informatique, la programmation et sensibiliser les jeunes sur les métiers de l’informatique, l’heure de code met à disposition de nombreuses activités pour s’initier de manière ludique à la programmation.

Si l’initiative est américaine, la plupart des exercices, des tutoriels et des vidéos de présentation on été traduits dans de nombreuses langues, dont le français. L’excellente nouvelle est que tout reste accessible durant toute l’année.

Chers collègues enseignants, je vous invite non seulement à permettre à vos élèves de faire une heure de code (au moins!), mais à le faire vous aussi!


ScratchJr: tutoriels et documentation en français

chatjrScratchJr est une application iPad dérivée du célèbre Scratch, développé par le MIT et qui permet aux enfants d’apprendre la programmation.

Nos collègues québécois viennent de publier une très complète documentation en français pour utiliser ce logiciel!

A lire ici: http://tablettes.recitmst.qc.ca/scratchjr-tutoriel-pour-debutant/